Tout sur l'au-delà, les entités, vos Défunts, Ange Gardien, médiumnité, astrologie...
 
AccueilS'enregistrerConnexion
Toute l'équipe d'au delà du paranormal vous souhaite la bienvenue sur notre forum

Partagez | 
 

 La science, où en est-on ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
cemendur
Membre



MessageSujet: La science, où en est-on ?   Ven 25 Jan - 12:57

Bonjour,

Je devais avoir en ligne Laurie pour lui poser des questions, mais je vais les poser ici et en faire profiter tout le monde.

Selon-vous, existe t-il un "autre monde" après notre mort ?

D'autre dirons : Oui ! D'autre dirons : Non ! Et d'autres se poserons des questions.

Depuis quelques semaines, je fais diverses recherches pour essayer de comprendre, de savoir si il existe un monde après la mort.

Je regarde les commentaires de certaines personnes sur les sites internet mais j'en prends pas beaucoup en compte. Etant donné que derrière un ordinateur on peut tout écrire. Selon moi ce n'est pas une preuve : internet.

Je me suis donc penché sur les Poltergeists. J'ai put voir que ces phénomènes sont tout simplement prouvé par la science par une maladie qui se nomme : Névrose, si je me trompe pas. Ces phénomènes se passe souvent dans des familles séparées, ou nous pouvons trouver une ou un adolescent. Ce dernier pourrais donc faire bouger des objets, ou même taper sur les murs sans pour autant les toucher. En effet, dans beaucoup de cas de Poltergeists, on peux voir que l'adolescent en question est pourtant visé avec tout c'est bruits, des objets qui tombe sans pour autant que ce dernier soit mit en danger (je parle de l'adolescent). Pourtant on parle bien, d'esprit frappeur, si je me trompe pas.

Je continu donc, j'ai étudié par la suite, les cas de NDE. J'en ai donc parlé avec des psychologues qui mon tout simplement dit que environ 80% de notre cerveau était pas utilisé. Et quand nous, faisons notre NDE, et que nous nous voyons "décoller" pour rejoindre nos proches ou bien un certain tunnel, était notre inconscient qui créer des images comme le rêve qui nous faisons croire tout cela.

Pour finir, l'écriture automatique, est également un jeux avec notre inconscient et le spiritisme aussi.

Je vais prendre un exemple : Nous somme tous autour d'une table, nous avons perdu un membre de notre famille, on le nommera Julien. On veut donc le contacter. On demande donc : Esprit es tu là ? La réponse sera oui puisque nous voulons vraiment parler avec lui... Nous allons donc être certain et poser cette question : Comment t'appelle tu ? Et la Julien vas être écrit. Tout cela pour vous dire que l'écriture automatique comme le spiritisme dépend tout simplement de notre cerveau et de nos pensé et notre état psychologique.

Pour ce qui est de la TCI, on croit parler à du monde mais avec beaucoup d'enregistrements que j'ai put écouter, je n'ai pas la preuve d'entendre personnellement une voix humaine... Car en changeant la fréquence ou autre on peux entendre ce que nous voulons... (Après avoir longuement parlé avec Algen1, Très gentille personne qui ma beaucoup aidé, et ma fait comprendre beaucoup de chose, je sollicite maintenant son aide, merci à toi)

J'étudis juste le problème d'un monde ou non après la mort, je veux pas faire perdre tout espoir mais pourquoi pas échanger avec d'autres membres qui pourront me contredire en m'expliquer avec des exemple concret et non un exemple comme le suivant : "Tout ce que tu dis est faut car je parle avec un membre décédé" car cela peut être écrit par n'importe qui derrière un ordinateur et non vrai, supposition.

Je vous remercie pour l'intérêt que vous porterez mon poste.


Dernière édition par cemendur le Dim 27 Jan - 5:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
AmiDARK
Membre
avatar


MessageSujet: Re: La science, où en est-on ?   Ven 25 Jan - 13:46

Bonsoir Cemendur,

La croyance rentre dans un domaine "inexplicable".
Parfois, malgré des preuves *scientifiques* irréfutables, on ne change pas d'opinion... C'est ainsi.
La croyance est donc une pensée purement personnelle.

Plusieurs personnes pourront partager avec toi ici, dans ce forum, ce qui les a amené à croire en un autre monde, croire en l'âme, Dieu ou toute autre croyance car il en existe beaucoup.
Malheureusement cela ne répondra pas à ta question "Existe-t-il un au delà ?".
Une preuve est un élément personnel qui, vis à vis de notre façon de ressentir les choses, nous atteste d'une véracité sans faille".
Certains te diront "j'ai vu des défunts", d'autres te diront "je me projète astralement" mais aucun ne pourra réellement te le prouver. Pourquoi? Simplement parce qu'un don, une capacité extra-sensorielle n'est pas la pour être utilisée en "démonstration"... la preuve doit venir d'elle même. Au moment ou ton mental sera prêt à l'accepter.
Le seul conseil que je pourrais te donner, serait d'essayer de 'lâcher prise" sur ta recherche personnelle. tu es jeune ( 18 ans. c'est bien cela ? ). N'y vois aucune critique, aucun jugement, simplement que tu as tout le temps devant toi. Tu as comme nous tous un "contrat d'incarnation" qui fait que tes expériences à venir te mèneront là ou ton âme le désire ... Bien entendu, je ne peux pas te le prouver ... Seulement te dire "fais confiance à la vie". Généralement elle fait bien les choses Wink

Voila.
@+
AMIdark
Revenir en haut Aller en bas
emeraude
Membre



MessageSujet: Re: La science, où en est-on ?   Sam 26 Jan - 3:54

bonjour cemendur ,

comment du haut de tes 18 ans peut tu tenir de tels propos si negatif alors que tu connais pas encore la vie

c est vrai que sur internet on y trouve de tout

sur ce forum chacun parle avec son vecu , ses peines , ses sentiments , ses espoirs , et ses croyances

comme dit amiDARK : on n a pas de reponse

la seule chose qui importe , c est de mettre en pratique ce que l on croit avec sincérité et sérieux ( DALAî-LAMA )

Revenir en haut Aller en bas
cemendur
Membre



MessageSujet: Re: La science, où en est-on ?   Sam 26 Jan - 4:06

Bonjour,

Ce message s'adresse à toi Emeraude :

Je comprend pas que l'on puisse dire à un jeune homme de 18 que je connais pas le vie étant donné que tu connais pas du tout ma vie mais tu pourra l'apprendre en regardant sur le Forum ou discutant avec Laurie ou Algen.

Enfin, bon il y a des choses que tu devrais pas dire, surtout à ton âge, ce n'est pas très polit... Je tiens mes propos justement pour essayer de comprendre.

Ce n'est pas le but de cette section ? Sinon je dois me tromper dans le sens d'un forum qui est donc de partager.

En attendant, je te remercie AmiDark ta réponse est plus constructive qu'un : "comment du haut de tes 18 ans peut tu tenir de tels propos si negatif alors que tu connais pas encore la vie"

Bonne journée
Revenir en haut Aller en bas
Minnette
Membre
avatar


MessageSujet: Re: La science, où en est-on ?   Sam 26 Jan - 4:13

cemendur a écrit:
Pour finir, l'écriture automatique, est également un jeux avec notre inconscient et le spiritisme aussi.

Je vais prendre un exemple : Nous somme tous autour d'une table, nous avons perdu un membre de notre famille, on le nommera Julien. On veut donc le contacter. On demande donc : Esprit es tu là ? La réponse sera oui puisque nous voulons vraiment parler avec lui... Nous allons donc être certain et poser cette question : Comment t'appelle tu ? Et la Julien vas être écrit. Tout cela pour vous dire que l'écriture automatique comme le spiritisme dépend tout simplement de notre cerveau et de nos pensé et notre état psychologique.

Pour ce qui est de la TCI, on croit parler à du monde mais avec beaucoup d'enregistrements que j'ai put écouter, je n'ai pas la preuve d'entendre personnellement une voix humaine... Car en changeant la fréquence ou autre on peux entendre ce que nous voulons...

Tu penses vraiment que le cerveau crée tous cela ? Shocked Je ne le crois pas, pour la simple raison que bien des témoignages prouvent le contraire Wink

Je suis d'accord sur un point : Internet n'est pas une preuve, mais les reportages de gens sérieux et spécialisés oui Smile Aprés, bien sur, certains s'inventent des vies sur le net, mais généralement quand on leur demande des preuves écrites, photos ou vidéos, y'a plus personne :geek:
Revenir en haut Aller en bas
cemendur
Membre



MessageSujet: Re: La science, où en est-on ?   Sam 26 Jan - 4:20

Minnette,

Je suis entièrement d'accord qu'il y à des trucs surprenant qu'on ne peut pas expliquer.

Mais fait le teste de te détendre de te mettre à une table et de penser à un mot très fort et bizarre tu l'écrit ce mot... Bizarre quand même...

Après, c'est vrai qu'il y à des phénomènes inexplicable et j'essaye donc de comprendre tout cela.

Merci pour ton avis Smile
Revenir en haut Aller en bas
Minnette
Membre
avatar


MessageSujet: Re: La science, où en est-on ?   Sam 26 Jan - 4:27

Si tu fais référence à l’écriture automatique, je suis d'accord Cemendur.

Je pense que certaines personnes inconsciemment pensent entrer en contact avec un défunt alors qu'ils veulent tellement des réponses qu'ils les crées eux même d'une certaine façon.
Revenir en haut Aller en bas
emeraude
Membre



MessageSujet: Re: La science, où en est-on ?   Sam 26 Jan - 4:35

desolée , je ne pensais pas t agresser


Revenir en haut Aller en bas
Morrighan
Membre
avatar


MessageSujet: Re: La science, où en est-on ?   Sam 26 Jan - 5:20

Bonjour cemendur Smile

Je comprends tout á fait tes interrogations, d'autant plus que j'ai un fils de ton âge qui est tout comme toi.
Le mien a sans doute plus de sujets à rechercher ( je dis sans doute, mais en fait bien sur je ne connais pas ta vie ) , puisqu'il a une maman qui croit en une vie après la vie et avec qui il en discute souvent suivant ses interrogations. Et qu'il a vécu certaines choses qui forcément l ébranlent quand il s agit de choses impalpables puisque je fais du reiki et de la litho.
Rien a voir tu diras , sauf que cela lui apporte des ressentis qui le font s interroger.
Comme par exemple un jour où une de mes pierres a voulu nettement lui appartenir ( pierre bouillante dans sa main alors que les autres ne l étaient pas, et ensuite cette même pierre qui l a aidé à décharger son agressivité et q il a du lâcher car elle brûlait )
Ça ne s explique pas mais c est ébranlant pour un jeune homme qui se cherche, c est juste un exemple Smile

Je pense comme Amindark que tu trouveras tes réponses peu a peu , il est en effet difficile de croire les expériences des autres et de les tenir pour acquises.
Je pense aussi que tu trouveras peu à peu des réponses à tes questions tout le long de ta vie par des expériences et des choses qui élu a peu s présenteront à toi quand tu seras prêt à les recevoir et les assimiler peu à peu.
Tu sais , tu verras , chaque petite chose qui arrive n arrive pas pas hasard et te fait peu a peu comprendre quand le moment est venu. Les portes s ouvrent quand c est le bon moment et souvent , très souvent ce n est pas un hasard.
Comme mon fils es comme toi, je comprends tout á fait et je le vois douter mais avancer peu à peu, difficile de dire mieux Smile

Par exemple, le mien est très en doute sur les messages de l audela et plus particulièrement sur la présence de son grand père, mon papa qui lui manque beaucoup.
Je te livre une petite histoire récente a ce sujet Smile
Mon fils est assez porté sur un style de musique assez euh disons agressif à mon sens (rire) , hard rock, métal etc ...
L' autre jour pour me remercier de quelque chose il m envoie un YouTube avec la musique d intro d un manga .
C était inspiré de Bach, chanté par une voix de femme et les paroles étaient du latin et du grec inspiré du christianisme (Kyrie eleison) et joué à l orgue.
Et il me dit " maman cette musique est magnifique , elle me donne envie de pleurer tant c est profond , je l écoute en boucle )
Je t assure qu'il n' a aucune connaissance de Bach, du vieux rituel liturgique chrétien car il ne s y est jamais intéressé ..
Bref , j'ai beaucoup souri et je lui ai répondu " chéri, ton bon papa est près de toi, c'est son message . Car mon papa adorait Bach, c était son compositeur préféré et mon papa était un fervent chrétien qui avait passé son Deug en théologie à sa retraite"
Deux chose que mon fils ignorait tout á fait...
Je ne sais pas si cela l'a convaincu que son grand père veille sur lui et est près de lui , cela ne te convaincra pas mais c est un exemple des petites choses que l on a tout le long de sa vie en messages pour nous éveiller et tu aras les tiens peu a peu Smile

Je peux aussi te recommander de lire le livre d Elisabeth Kubler Ross : mémoires d'éternité
Cette dame , médecin, psychiatre, thérapeute et devenue thanatologue a écrit ce livre au seuil de sa vie a 70 ans , elle a aussi effectué des travaux avec les.mourants .
Au sujet des NDE les travaux et les livres du DR Moody sont aussi a lire .

Belle journée a toi

Morrighan
Revenir en haut Aller en bas
AmiDARK
Membre
avatar


MessageSujet: Re: La science, où en est-on ?   Sam 26 Jan - 5:46

Cemendur, en fait Emeraude ne voulait pas te manquer de respect.
Il y a un élément que tu ne connais pas très lié à ce qu'elle a dit ...

Notre construction se fait en plusieurs étapes.
On commence d'abord par la construction globale de notre corps physique.
Puis à partir de la naissance, on continue l'évolution de notre corps physique.
Passé un certains nombres d'années, on commence alors la construction de notre relationnel, le social, et plus précisément, l'émotionnel.
Après, cette étape là, une fois bien intégrée, on commence à travailler notre mental.
Bien entendu, notre corps physique continue à évoluer pendant ces autres développement (émotionnel et mental).
Puis, à partir de la trentaine environ, on commence à développer notre personnalité propre. A devenir bien ancré dans "qui l'on est"... Puis .. Vers la quarantaine (voir plus tard) l'âme peut commencer à poindre.

C'est en ce sens là que Emeraude (je pense) voulais dire que tu ne connais pas la vie à 18 ans et, cela est entièrement normal.
D'ailleurs nous même, même en étant plus agés que toi, ne connaissons pas encore tout de la vie ...
Nous faisons tous notre cheminement personnel.

Et comme je te disais, nous avons chacun notre contrat d'âme.
Peut-être ton chemin t'amènera t-il à croire que rien n'existe après la mort ?
Et quand bien même ... Cela ne serait pas un mal car, cela fait partie du cheminement d'une âme de faire passer l'expérience par les poles d'opposés Wink

Voila.
J'espère avec cette explication d'avoir un peu enlevé de négativité envers Emeraude Wink

@+
AmiDARK
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La science, où en est-on ?   Dim 27 Jan - 2:44

Bonjour Cemendur,

Je reprends ton titre: "La science , où en est-on?" et bien je te répondrais que la science n'en est nulle part. Il y a des phénomènes qui resteront du domaine de l'inexplicable.

Je suis allée relire ta présentation de 2011, pour être sûre de "qui tu es" ( à peu près) car en te lisant, je ressens une peine immense, une souffrance, voire peut être une colère.

Amidark a dit ce que je t'aurai dit aussi concernant Emeraude, personne douce et en souffrance également.

Personne ne peut te convaincre dans un sens ou dans l'autre.
Il y a ceux qui vivent l'expérience de l'au-delà dans leur vie de tous les jours, ceux qui croient tout simplement et ceux qui ne croient en rien.

Je reprends ton questionnement point par point.

Les Poltergeists: l'explication que tu as trouvé: ........Ce dernier pourrais donc faire bouger des objets, ou même taper sur les murs sans pour autant les toucher.
Ma question: Comment taper dans les murs ou bouger les objets sans les toucher? Là on essaie de donner une explication qui n'est pas plus plausible que de dire qu'il s'agit de phénomènes paranormaux.

Idem pour les NDE. Le docteur Jean-Jacques Charbonnier a écrit un livre: " Les 7 bonnes raisons de croire en l'au-delà". Ce médecin est anesthésiste-réanimateur dans une clinique de Toulouse où il est chef d' un service de comateux. Il réfute scientifiquement toutes les explications données concernant l'activité du cerveau au cours d'une EMI (NDE). Il est en bonne place puisque les données s'affichent sur monitoring lorsqu'une EMI survient au cours d'une opération.

Ensuite l'écriture automatique à ne pas confondre avec l'écriture intuitive. Dans l'écriture automatique, la main est guidée et l'écrivain n'entend pas en pensée ce qui est écrit et le découvre ensuite contrairement à l'écriture intuitive où l'écrivain ne fait que retranscrire ce qu'il entend donc là peut être influencé par ses propres pensées.

Pour la TCI, une de mes amies en fait mais uniquement pour un de ses défunts et bien pas besoin de manipuler la bande, ce qui est dit est parfaitement audible, pas besoin de changer de fréquence.

Je n'essaie pas de te convaincre dans un sens où dans l'autre, je te montre juste qu'on peut aisément renverser les explications dans un sens ou dans l'autre.
Une de mes amies est hyper cartésienne, jamais je n'essaie de la faire changer d'avis. Elle m'a été et est toujours pour moi d'un grand secours depuis le décès de mon fils. Son côté cartésien m'aide à rester bien ancrée.

Etre en contact ou non avec un au-delà possible ou pas, ne change rien à la souffrance d'avoir perdu ceux que l'on aime.
Je peux t'en parler par expérience.
Se faire aider par un thérapeute est nécessaire, je l'ai fait personnellement après le décès de mon fils, ça m'a aidée grandement .
Mais j'en ai eu besoin même si j'ai l'avantage de le "voir" car son absence physique est lourde.
Il n'est pas là physiquement à table avec nous, pas là pour les fêtes, pas là pour les évènements de la vie, pas là dans notre quotidien de la même manière que ceux que tu as perdus.
Perdre un parent lorsque l'on est enfant c'est vivre avec une aile en moins. Perdre un frère, c'est également avancer dans la vie comme amputé.
J'ai tous ces cas de figure autour de moi. Je peux leur dire, s'ils sont demandeurs, ce que je ressens et vis par rapport à la "mort" mais sans essayer de les convaincre.

Rechercher des preuves scientifiques d'une vie après la vie ne sert à rien, à mon avis. Soit on croit soit on ne croit pas. C'est une conviction du domaine de l'intime, quelque chose de personnel, impossible à partager

Revenir en haut Aller en bas
cemendur
Membre



MessageSujet: Re: La science, où en est-on ?   Dim 27 Jan - 3:04

Bonjour vous tous,

Merci pour vos réponses, je me posais juste toutes ces questions comme tout le monde peu se les posés. Concernant les EMI, je me suis d'avantage renseigné, et d'après ce que j'ai put comprendre, une partie de notre cerveau est en activité, et les médecins ce concentre d'avantage sur ce point d'activité pour trouver des réponses, et savoir pourquoi les patients font tous le même cheminement lors d'une EMI (tunnel, sensation de bonheur absolue, ... )

Après c'est vrai que nous pouvons facilement renverser les situations que j'ai put décrire, cependant concernant les Poltergeists, cela est prouvé et j'ai put également le lire sur le forum : "Un poltergeist est une manifestation, que l'on crée soit même. Une énergie négative, générée par des émotions négatives, que l'on rejette de manière paranormale.
Donc il n'y a pas réellement d'objectif, si ce n'est qu'une colère profonde et un besoin irrépressible d'être vu, d'être reconnu, d'exister. Je parle d'un être humain qui génère cette force. Elle arrive parfois à l'âge ado, mais peu arriver plus ta
rd."

Après, je pense que Régine à bien cernait le problème, je cherche pas a dire non tout sa existe pas mais essayer de trouver une preuve que cela existe, même si cela moi le hasard existe pas...

Merci aussi à Morrighan, en effet, je trouve super bien de pouvoir partager cela avec nos parents, moi par exemple j'en parle souvent avec ma mère, qui m'aide beaucoup.

Mes excuses à Emeraude :-)
Revenir en haut Aller en bas
AmiDARK
Membre
avatar


MessageSujet: Re: La science, où en est-on ?   Dim 27 Jan - 4:50

Cemendur, si tu as un cheminement "scientifique" pour comprendre tout ce qui semble surnaturel, peut-être pourrais-tu t'intéresser à une oeuvre particulière. Celles de Alice.Ann Bailey et Helena Petrowska Blavatsky
Alors Attention, leur oeuvres sont sujettes à controverse (bien que dans les livres que j'ai lu, je n'ai jamais trouvé les propos qui leur aient été attribuées).
Tu pourrais t'intéresser au "Traité sur la magie blanche" et "traité sur le feu cosmique".
(d'ailleurs je pourrais (en message privé) te donner le lien pour les télécharger car ils sont gratuits officiellement Smile )
Je ne te conseille pas "la doctrine secrète" car trop abstrait et très abstrus (moi même ai un peu de mal avec :p) ... peut-être dans quelques années Wink

J'aime beaucoup la science (bien que elle soit drasticalement tombée dans mon estime ces dernières années) mais je suis sûr qu'une personne qui a un esprit scientifique et qui est ouvert au monde des énergies (l'au delà, etc.) peut comprendre beaucoup de choses (après ceci n'est qu'un opinion personnelle)

Et ces livres (ainsi que d'autres) m'ont permis de m'apaiser sur mon "ancienne peur" sur la mort et m'ont permis de comprendre pas mal de choses dans le monde des énergies ... Espérons que la science permette bientôt de mesurer certaines choses qui ne le sont pas encore.
Revenir en haut Aller en bas
cemendur
Membre



MessageSujet: Re: La science, où en est-on ?   Dim 27 Jan - 6:11

Bonjour AmiDARK,

Oui en effet, je suis quelqu'un de scientifique vue mon parcours scolaire et je continu encore et encore... :-)

C'est à la suite de la mort de ma soeur que j'essaye de savoir, existe-t'il un autre monde ? De comprendre pourquoi certaines personne sont sujet à avoir des contacte, à voir les fantômes, les entendre ou autres...

Moi même, il m'ai déjà arrivé des choses (par exemple flash devant une maison, les rêves qui se réalise...) Mais je reste les pieds sur Terre pour essayer de comprendre.

Après on peux poser un argument : Oui, il existe un autre monde et certaines personnes sont sujet à parler ou entendre les morts, ces derniers utilisent donc les 80% de leur cerveau que les êtres humains n'utilisent pas. ( je rappelle qu'un être humain utilise environ 20% au Maximum de leur cerveau).

Ou bien : Non, il existe pas d'autre monde, c'est notre cerveau qui commande tout cela, qui nous fait entendre ce qu'il veux, ou voir.

Mon positionnement se trouve maintenant vers Oui il existe un autre monde. Car beaucoup de choses comme les NDE qui commence à être scientifiquement prouvé que notre être est composé d'un corps physique et d'une âme. (en effet, même en écrivant, je continu mes recherches, et j'ai passé mon week end à faire des recherches sur les NDE et j'ai put voir un reportage avec un neurologue et un ré-animateur qui ma en partie convaincu).

De plus, je tiens également à dire que les TCI sont pour moi surprenant, puisque j'ai put en faire plusieurs avec l'aide de Algen1. Je n'ai pas fait ces expériences pour mon convaincre, je me permettrais jamais de le faire. J'ai fait cette expérience pour contacter ma Grande soeur, et sur cette bande son, on peut trouver des "bruits" ou "sons" qui ne devrait pas être sur la bande. Mais après cela me regarde.

Après, c'est malheureux à dire, mais comme beaucoup de personnes maintenant, pour être convaincu, il faudrait que durant ma vie, je vois ce que je dois voir pour me convaincre. Puisque même si je vais tout les dimanches à l'Eglise, on peux tout de même se poser des questions surtout à mon âge !

Bonne après midi.

Revenir en haut Aller en bas
AmiDARK
Membre
avatar


MessageSujet: Re: La science, où en est-on ?   Dim 27 Jan - 6:50

Citation :
Après on peux poser un argument : Oui, il existe un autre monde et certaines personnes sont sujet à parler ou entendre les morts, ces derniers utilisent donc les 80% de leur cerveau que les êtres humains n'utilisent pas. ( je rappelle qu'un être humain utilise environ 20% au Maximum de leur cerveau)
Perso ... je ne me poserais pas la question du % du cerveau que l'on utilise.
En fait, il y a sur le net, à la fois des articles scientifiques qui disent qu'on n'utilise pas plus de 20% de notre cerveau alors que d'autres disent le contraire ... Ca fait partie des raisons pour lesquelles pour moi la science est dans l'obscurantisme le plus total de nos jours ... Donc je ne m'appuie plus sur la science de nos frêres pour construire mon jugement (hormis les bases de la physique, des mathématiques, de la biologie, qui sont nécessaire pour nous donner des structures cohérentes à développer)

Concernant plusieurs sujets, genre rêves prémonitoires, je me suis déjà posé la question car cela m'est aussi arrivé (rarement mais assez flagrant pour que la question vienne).. J'étais parti sur des conjectures entre l'âme, l'espace et le temps, en passant par la gravitation (modification de la perception du temps selon l'observateur) et même la théorie des cordes et supra-cordes ... puis plus tard, la physique quantique... Cependant, même si j'ai ma vision des choses sur le sujet elle n'est forcément *que* partielle car, nous n'avons pas tous les éléments mathématiques nécessaires pour comprendre tout cela.

Après, je vais te dire, pour aller encore plus loin dans le débat, ... Qu'il y ait un au delà ou pas ? L'important n'est-il pas de trouver une vision de l'Univers qui nous permette d'être apaisé ? Quelle qu'en soit cette vision ?

Concernant le cerveau, je suis intimement convaincu qu'en fait, il n'est qu'une interface et que, toute notre mémoire, nos expériences se trouvent dans notre champ magnétique (ce que certains appellent : "le cercle infranchissable" en ésotérisme, si je ne me trompe pas) et que notre cerveau, lorsque nous l'utilisons (mentalement), crée de nouveaux pontages ... Ce serait un peu comme la lumière d'un phare qui scrute l'horizon et qui pourrait si un bateau apparaît, s'arrêter dessus pour l'analyser ... Pour moi, le cerveau fonctionne un peu comme cela. ( Alzheimer par exemple, ne serait en fait qu'une destruction de plus en plus progressive de ces pontages énergétiques et comme nos conditionnements sociaux font aussi parti des pontages énergétiques et qu'ils sont les plus anciens ... ce sont parmi les premiers touchés ... ce qui pourrait expliquer l’agressivité des personnes atteintes d'Alzheimer (côté animal de l'être Humain qui ressort), je pourrais citer d'autres exemples comme par exemple que l'on remarque que certaines maladies (dégénérescences physiques) disparaissent dans l'au delà... et tout cela, un esprit scientifique peut facilement l'accepter en postulat pour une théorie car l'ensemble en lui même est très cohérent)

Bon allez, je m'arrête en conjectures car je pourrais en faire à ne pas en finir :p

@+


Dernière édition par AmiDARK le Dim 27 Jan - 6:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
cosmos
Membre
avatar


MessageSujet: Re: La science, où en est-on ?   Dim 27 Jan - 6:51

Cemendur,

Tu te poses beaucoup de questions , comme moi, et c'est bien.
Car c'est ainsi que l'on apprend, et je ne trouve pas que tu es trop jeune, au contraire....

Je ne croyais pas à l'après...
Après la mort d'un proche, j'ai eu dans les mains, le livre de Raymond Moody : "la vie après la vie" , que je te recommande si tu ne l'as pas lu.
Et c'est à partir de là, que je me suis posée des questions, ....

Pour en savoir davantage, et surtout comprendre, j'ai beaucoup lu , évidemment il y a Internet, mais comme tu dis, faut savoir faire la part des choses, relativiser, prendre du recul et être très perspicace quant au tri qu'on se doit de faire, ne pas tout avaler....

Puis au nombre de témoignages disant la même chose , on ne peut douter.
Bien sûr, la science veut tenter expliquer ces phénomènes, toujours prouver....
Mais pourquoi prouver scientifiquement ? quand quelqu'un de sincère raconte ce qu'il a vécu, pas besoin de prouver scientifiquement, il l'a vécu, point.

Et si la science n'est pas en mesure de prouver , car justement, cela est irrationnel, de l'ordre du divin,,,,



Connais-tu le livre du Père Brune : "les morts nous parlent" ??
et les livres et reportages du Docteur Jean-Jacques Charbonnier.. vas -voir faire un tour sur son site..

Il y a aussi l'institut INREES qui est très sérieux.

Si tu veux contacter ta soeur, contactes plutôt un bon médium, et surtout attend d'être prêt. c'est plus intime, et il y a comme une "conversation"....

bon courage, cemendur
Like a Star @ heaven
Revenir en haut Aller en bas
cemendur
Membre



MessageSujet: Re: La science, où en est-on ?   Dim 27 Jan - 7:27

Bonjour et merci de m'avoir donné le nom du Docteur Jean-Jacques Charbonnier, je viens de regarder quelques reportages et je pense m'acheté le livre : "Les 7 bonnes raisons de croire à l'au-delà"

Il explique clairement que la conscience n'est pas sécrétée dans notre cerveau étant donné que en état d'expérience de mort imminente (EMI) le cerveau ne fonctionne pas, donc impossible que ce dernier puisse créer notre conscience.

Revenir en haut Aller en bas
cosmos
Membre
avatar


MessageSujet: Re: La science, où en est-on ?   Dim 27 Jan - 8:05

Smile
Et bien , tu vois, cemendur, tu avances...

Tu avances, tu vas te faire tes propres opinions ,
mais ne sois pas pressé, prends ton temps, lis beaucoup et tu pourrras comprendre certaines choses....

bisou Like a Star @ heaven
Revenir en haut Aller en bas
cemendur
Membre



MessageSujet: Re: La science, où en est-on ?   Dim 27 Jan - 8:18

Merci à toi Smile

Comme tu dis j'avance, j'avance, faut je contacte ce docteur !! Smile

Encore merci.
Revenir en haut Aller en bas
David.f
Membre
avatar


MessageSujet: Re: La science, où en est-on ?   Dim 27 Jan - 8:30

Bonjour tous

Je trouve le sujet très intéressant au vu de ma courte expérience dans le domaine.
Ça ne fait que quelques années que j'y crois et que j'utilise pour moi et les autres mes dons.
En fait, étant gamin, j'avais remarqué certaines choses, mais jeune, on n'y prête pas trop attention.
En grandissant, on pense plus à notre côté physique que autre chose.
Moi, cela c'est déclaré assez tard.
C'est ma rencontre avec Régine qui m'a permis de réveiller se qui sommeillait.
Comme auront pu le dire Régine, Amidark, Emeraude, Cosmos, c'est avec le temps que viennent les choses.
Pourtant, j'ai un esprit assez scientifique et pour me convaincre moi même il a fallut un certains temps.
En tout cas, je te souhaite de trouver les réponses à tes questions en sachant que certaines ne viendront peut être qu'à la fin d'une longue vie heureuse et bien remplie.

Bonne continuation dans tes recherches.
Revenir en haut Aller en bas
cemendur
Membre



MessageSujet: Re: La science, où en est-on ?   Dim 27 Jan - 8:52

Bonjour,

Je trouverais justement gentil de ta pars, si tu pouvais répondre à quelques questions étant donné que tu es "en liaison" dû à tes dons. Donc pour toi, on trouve une vie après la mort ?

Revenir en haut Aller en bas
David.f
Membre
avatar


MessageSujet: Re: La science, où en est-on ?   Dim 27 Jan - 9:17

Bonjour cemendur

Il est vrai qu'être passeur d'âmes permet d'aller plus facilement du côté du oui.
Malgré le fait qu'il n'y a pas si longtemps que ça, je craignais cette mort, je suis maintenant beaucoup plus serein vis à vis de ça.
Je pense que lorsqu'on ce pose la question de "y a t il une vie après la mort" , c'est souvent par peur de la mort elle même et on cherche souvent des explications (je suis passé par ces étapes).
Pour moi, il y a bien une vie après la mort, loin de moi de te donner beaucoup de détail vu que ma sensibilité croit de jours en jours et d'année en année, je pense que je pourrais être plus précis quand je commencerais à ressentir significativement les défunts.
Certains me disent que ce n'est pas toujours agréable, mais moi je crois au plus profond de moi qu'il est important de les sentir et de les comprendre pour aller encore plus loin dans ma spécialité.
Pour ce qui est de la vie après la mort, je ne pourrais pas t'en dire beaucoup, c'est souvent du ressenti et il est bien difficile d'expliquer ces choses là.
C'est en vivant certaines choses que tu te fait ta propre opinion.
On peut te mettre seulement sur la voie.
D'une certaine manière, on te donne des outils, à toi de les utiliser comme bon te semble ou de na pas les utiliser du tout.
C'est un peu la même chose en magnétisme. Loin de nous de dire que l'on soigne tout avec le magnétisme, on donne seulement des outils au patient pour que cela puisse l'aider mais le médecin sera toujours présent pour soigner.
Je crois que je pars dans un autre débat là, en tout cas, du peu de mes connaissances, je te dirais oui.


Dernière édition par David.f le Dim 27 Jan - 14:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
emeraude
Membre



MessageSujet: Re: La science, où en est-on ?   Dim 27 Jan - 11:34

pas de soucis cemendur farao
Revenir en haut Aller en bas
cemendur
Membre



MessageSujet: Re: La science, où en est-on ?   Sam 2 Fév - 11:00

Smile
Revenir en haut Aller en bas
nyarlathotep-np
Membre
avatar


MessageSujet: Re: La science, où en est-on ?   Dim 3 Fév - 9:51

Je sors exceptionnellement de mon auto-bannissement pour donner un peu mon point de vue, puisque le sujet est censé être un débat contradictoire.

D'abord quelques réflexions sur ce que j'ai lu, et je m'adresse bien sûr en priorité à Cemendur.

Bien que "chamane", selon certains, j'ai une personnalité avant tout rationnelle, et je reste d'abord solidement ancré dans la réalité matérielle. Tare, selon certains. Nécessité, d'après moi. Chamaniser, ce n'est pas partir pour un voyage sans retour pour l'autre monde, mais bien établir un relais entre celui-ci et le nôtre. Donc ma réponse à la question "Y-a-t-il un au-delà ?", ma réponse sera sans aucune hésitation "oui !". A la question "Comment est cet au-delà ?", ma réponse sera "Joker !". Car la vérité c'est que personne ne sait, malgré ce que certains prétendent. C'est en effet ici une question de foi.

Sur l'âge et la personnalité... L'expérience peut donner une assurance, mais la valeur n'attend pas le nombre des années, et certains font bien peu avec la sagesse qu'ils pensent avoir acquise. Réellement, il n'y a pas d'âge pour être bête, ni d'âge pour avoir de la jugeotte, l'expérience permet seulement de trancher certains points, ou bien souvent aussi, de s'enfoncer dans des erreurs qui échappent à notre perception. A tout âge, il faut savoir rester à la fois humble et confiant en soi-même, ce qui est un équilibre bien difficile à atteindre, et dont je suis certain que personne ne puisse prétendre avoir atteint, ici. Y compris moi, ça va sans dire.

A propos de la confiance, peut-on avoir confiance dans les témoignages des autres, et leur attribuer une sincérité qu'on ne peut attester que par le sentiment de confiance ? Et bien c'est le vaste problème des témoignages en rapport avec l'au-delà, tous les phénomènes surnaturels en général, ou encore les ovnis.

J'ai vécu moi-même mes propres expériences, mais ce ne sont que mes propres expériences, et si je sais les avoir réellement vécues, elles ne valent que pour moi. Aussi, si je les racontais à quelqu'un et qu'il ne me croyait pas, je pourrais en être contrarié, mais je ne pourrais pas lui en vouloir. Rien ne prouve à mon interlocuteur que je n'invente pas, que je n'ai pas été victime d'hallucinations, etc. Donc... si tu lis des livres ou que tu rencontres des personnes qui te parlent de ces sujets, n'oublie pas de conserver ton esprit critique, et de te rappeler que tu accordes ta confiance à des personnes qui peuvent la mériter, ou peut-être pas. La nature humaine est ainsi faite qu'on se rend toujours trop tard compte de nos erreurs de jugement... Et je ne prétend pas faire exception à la règle, par conséquent, et même si tu pourras susciter ma contrariété, tu es parfaitement libre de ne pas tenir compte de ce que je t'écris, moi ou quiconque ici. Voilà ce qui mène à avoir un esprit libre, si tant est que c'est ce que l'on recherche...

Certains disent que ce qui importe est d'avoir une vision de l'univers qui nous apaise. Moi je crois que seule la vérité vaille. Et qu'elle vaut bien plus qu'une "paix" basée sur des illusions confortables. C'est ce qui m'a valu de "m'auto-bannir" de ce forum pour ne pas aller à l'encontre de cette tendance qui, disons-le, est la norme, ici. Et parce que je suis fatigué de défendre un point de vue qui, au fond, n'est que le mien. Mais toute vie qui tende vers l'honnêteté implique un conflit contre les compromissions constantes que produit la société humaine. Je ne sais si tu comprendras ce que je veux dire mais d'autres sûrement.

Sur le cerveau, une rapide parenthèse. L'histoire concernant les 5 ou 20% d'utilisation du cerveau n'est qu'une légende urbaine issue d'une mécompréhension qui fait bien marrer tous les neurologues et spécialistes du cerveau. En réalité, on utilise 100% de notre cerveau, mais jamais simultanément ! Ce serait impossible au point de vue énergétique (le cerveau consomme énormément de glucose), et ce serait aberrant du point de vue du fonctionnement. Chaque zone du cerveau est dévolue à quelques fonctions, et il est évident qu'on ne peut pas tout faire en même temps, faire du vélo et résoudre des équations, ou faire la cuisine tout en pratiquant la relaxation profonde. A chaque activité correspond une réponse cérébrale spécifique, et au long d'une journée ou d'une semaine, toutes les zones de notre cerveau auront été sollicitées, certes pas de manière équitable, et certes quelques zones seront nettement sous-utilisées par rapport à d'autres. L'activité mystique relève elle aussi de certaines ondes cérébrales (que l'on sait évaluer, mesurer et quantifier), donc si l'on veut à tout prix rechercher des explications dans le cerveau, il faut s'intéresser à son utilisation qualitative, et non quantitative... Sinon bonjour la consommation de glucose, il faudrait un régime de sportif de haut niveau pour faire des "trucs paranormaux". Il est plus probable que l'explication soit ailleurs que dans le cerveau, de toute façon... Ou en tout cas dans un système plus complexe et plus global.


Enfin, sur la grande question posée dans ce sujet, le rapport entre science et "paranormal". C'est pour moi un grand sujet d'intérêt, et il y aurait énormément à dire, mais je vais faire aussi court que possible.

D'abord sur les terrains de la science et de l'ésotérisme. Il y a ceux, ultra-scientistes, obscurantistes de la raison, qui veulent interdire que l'on touche à tout ce qui est inexpliqué parce que ce n'est pas sérieux et que c'est le domaine des sectes, des gourous et des gogos. De cette caricature, il y aurait beaucoup à dire, mais il y a aussi ceux qui, sans être des gourous, détiennent une quelconque position d'autorité dans le domaine de l'ésotérisme et qui gardent sans cesse leur territoire contre celui de la science, prétendant que certaines choses seront à jamais du domaine de l'inexplicable.

On comprend bien vite que ni les uns, ni les autres, n'ont intérêt à ce que la science se penche sur la question sérieusement. Certains protègent la rigueur artificielle de leur science, certains autres préservent l'ignorance dans leur domaine. Le plus merveilleux c'est que ça arrange tout le monde. Bien rares et fous sont ceux qui veulent concilier les deux choses, unifier le savoir et le divin, le mystique et la connaissance. C'était pourtant la démarche ancestrale déjà à l'époque des druides ou même des chamanes. Il n'est donc pas si nouveau que de vouloir connaitre ce que certains disent inconnaissable. Est-ce folie, ou est-ce raison ? Je n'ai pas la réponse, mais il est sûr que pour certains c'est une quête, et que cette quête a quelque chose de sacré.

Pour ma part, je ne vois aucune raison de maintenir la séparation entre les domaines. Cela ne fait que maintenir le jeu animalement humain des territoires à préserver, du petit jeu des grands ego, et donc cela préserve un obscurantisme moderne qui est autant dans l'intérêt de ceux qui détiennent une position dominante dans les sciences que chez ceux qui ont recyclé les religions en nouveaux cultes new age.

Il y a effectivement de plus en plus d'études sur la télépathie, notamment, mais aussi d'autres phénomènes paranormaux. Elles dérangent autant ceux qui voudraient que la science ne touche jamais de près ou de loin ces choses jugées ridicules, que ceux qui, par le jeu de l'expérimentation, voient leur charlatanisme démontré, ou leur jeu d'influence spirituel (dans un but de reconnaissance ou de manipulation) déjoué. On est là dans les plus grands travers de l'humain, et c'est pour cette raison, et pas pour d'autres, mauvaises et tout le temps ressassées, que l'on avance si peu.

La science est vécue à notre époque comme un domaine de spécialistes, un milieu professionnel qui est dévolu à l'expérimentation scientifique. Mais on a oublié sa raison première, son étymologie, qui n'est autre que la connaissance et sa recherche. La science, ce n'est pas du scientisme mécaniste et matérialiste. La science ce n'est rien d'autre que la recherche de la compréhension. Certains prétendent que seulement vouloir atteindre une compréhension au-delà d'un certain stade est impie et dément. Je leur laisse ce jugement. La connaissance est l'un des objectifs de la vie, et le maintient dans l'ignorance, voilà la vraie négativité de notre temps, souvent défendue par ceux-là même qui prêchent le positivisme.

La soif de compréhension pose certes des problèmes. Il y a les scientifiques qui ont leurs "marottes" mentales avec lesquelles ils prétendent expliquer ce qui ne l'est pas. Descartes prétendait avoir prouvé l'existence de Dieu par sa pensée logique... certains scientifiques pensent avoir prouvé l'existence de la mémoire de l'eau par des méthodes expérimentales qui ne tiennent pas debout... Mais la chose existe aussi chez les ésotéristes et les mystiques. Il y a ceux qui utilisent une physique quantique dont ils ne comprennent ni les tenants ni les aboutissants pour expliquer tout et n'importe quoi, de la télépathie à la sortie du corps en passant par la télékynésie, et aussi ceux qui, sur la base de quelques communications avec les morts, disent connaitre toute l'architecture et la géographie de l'au-delà. Et bien nous sommes réduits à les croire ou à ne pas les croire, c'est aussi simple que cela.

Pour conclure, ce que je voulais dire, c'est que si tu veux vraiment chercher des preuves scientifiques aux phénomènes dits paranormaux, je te souhaite bon courage, car nombreux seront ceux qui te trouveront idiot ou ridicule, et il est bien possible que cette quête soit vaine en soi, si tu n'inclues pas des pratiques spirituelles authentiques. Ne se baser que sur la science, cela fait courir le risque d'une connaissance basée sur des théories, ne se baser que sur des témoignages, c'est placer toute sa confiance dans la sincérité des autres (jusqu'à ce qu'un jour ou l'autre, quelqu'un nous abuse), et ne se servir que du mysticisme fait courir le risque de se déconnecter des réalités évidentes, que certains finissent par nier pour faire correspondre leurs envies avec une réalité sur laquelle ils n'ont aucune prise.

Mais ce n'est pas une quête idiote, et certains t'ont déjà proposé des pistes et des liens pour te pencher sur la question. Comme j'ai commencé à m'intéresser à la spiritualité à peu près à ton âge, et que je n'ai jamais abandonné ni cela, ni mon rationnalisme, je tenais à te répondre publiquement, en dépit du fait que je me suis quasiment interdit de poster sur ce forum depuis des mois, à cause de la manière dont mon style est le plus souvent perçu, ici. On peut tout à fait conjuguer un mysticisme authentique avec un esprit scientifique, comme beaucoup de grands maitres spirituels l'ont démontré, et comme beaucoup de scientifiques libre penseurs l'ont fait, souvent assez discrètement, comme certains découvreurs de l'atome et des quantas.

Méfie toi des gardiens de barrière, des douaniers de la connaissance, ils ont bien souvent des intérêt à protéger, ou pire encore, des intérêts à cacher.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La science, où en est-on ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
La science, où en est-on ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au-delà du paranormal :: Nos plus :: Du côté de la science-
Sauter vers: