Tout sur l'au-delà, les entités, vos Défunts, Ange Gardien, médiumnité, astrologie...
 
AccueilS'enregistrerConnexion
Toute l'équipe d'au delà du paranormal vous souhaite la bienvenue sur notre forum

Partagez | 
 

 "Survivre à l'innommable" (livre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
paradisio
Modérateur
avatar


MessageSujet: "Survivre à l'innommable" (livre)   Ven 28 Nov - 14:32

Mini-fée a écrit:
Encore secoué par le viol et l'assassinat de sa fille Julie en juin 2002, Pierre-Hugues Boisvenu est de nouveau confronté à l'horreur lorsque sa cadette Isabelle perd la vie dan un accident de la route le 22 décembre 2005. Mais c'est en dénonçant la violence faite aux femmes de même que l'absence de soutien envers les familles qui font face à des tragédies semblables que cet homme d'action réussit à transcender son deuil et à trouver un sens à l'invraisemblance des malheurs qui l'affligent. À travers un témoignage émouvant qui nous interpelle, Pierre-Hugues Boisvenu rend compte des valeurs qui l'animent et révèle où il puise l'inspiration et le courage pour faire de son engagement un pari sans cesse renouvelé sur la vie. Ce livre est une invitation à reconnaître les trésors d'espérance et de bonheur qui se cachent au creux des petites misères et des grands malheurs de l'existence.

Je suis en train de le lire. C'est bien écrit, avec l'âme d'un père aimant et souffrant qui choisit de se battre au lieu de se laisser abattre. Pour l'avoir entendu à quelques reprises en interview, je salue sa grandeur d'âme, son courage surhumain et toute la luminosité qui l'habite.

Page 15 : "(...) Depuis le décès de notre aînée, je l'entends sans cesse me chuchoter à l'oreille : «Papa, qu'as-tu fait de mon assassinat?» Et je n'étais pas sans me rappeler qu'un jour, j'aurais des comptes à rendre à celles qui, par-delà les nuages, me regardaient désormais aller de très près. Je ne me voyais pas en train de leur expliquer pourquoi je n'avais rien fait pour tous ces pères et ces mères de famille qui, eux, avaient cessé de vivre à la suite de la mort violente de leur enfant."

Édité au Québec, je suis persuadée que quiconque désire vraiment le lire saura le faire venir à soi-même.

Assurément, à lire. Pour se sentir compris en tant que parent endeuillé.... ou pour profiter encore plus de ceux que nous aimons et qui sont, eux, bien vivants.

Monsieur Boisvenu, vous avez, vous et votre épouse, toute mon admiration.

SURVIVRE À L'INNOMMABLE
et reprendre le pouvoir sur sa vie
Les Éditions de l'Homme
ISBN :978-2-7619-2314-9


Mini-fée a écrit:
J'ai terminé la lecture de cet ouvrage le coeur plein d'espoir et de gratitude. Cet homme, aujourd'hui président fondateur de l'Association des personnes assassinées ou disparues (AFPAD) a choisi de transformer sa peine profonde en combat pour sa cause. Plus de 300 familles sont ainsi regroupées et elles font vraiment avancer les choses pour notre société....

Voici l'adresse de leur site Web : www.afpad.ca

et voici un apperçu de ce que sa famille et lui ont traversé :

http://www.radio-canada.ca/regions/estrie/2005/12/23/001-boisvenu.shtml


dame lilith a écrit:
J'ai été très très touché par l'histoire tragique de cette famille. C'est horrible quand le sort s'acharne, mais ce que j'aimerais savoir c'est quelles sont leurs taches la haut ou de la haut? Pourquoi les a ton fait partir?
Une grande pensée pour cette famille meurtrie.


Mini-fée a écrit:
Bonjour Dame lilith,

Monsieur Boisvenu tente lui-même une explication dans son livre.

Avec nos émotions humaines, nos joies mais surtout nos peines, il est pour nous des expériences qui sont inconcevables et c'est bien normal. Les réponses "intellectuelles" nous apportent souvent désarroi et frustration. On a beau avoir lu et pensé comprendre toutes les grandes théories spirituelles, quand ça fait mal, ça fait mal et il nous faut l'accepter et se permettre de crier, pleurer, geindre, faire sortir notre colère.

Ne croyez pas que j'arrive avec toutes ces belles "théories" sans les comprendre; j'ai eu ma part. Et ce sont ces théories qui m'ont fait vivre tant de rage et d'incompréhension qui m'ont tout-de-même apporté le réconfort qui m'a permis d'aller de l'avant. Il y a des choses qu'on ne peut changer, et notre pouvoir réside dans le seul fait du choix de notre réaction. Nous pouvons croire que c'est peu, et pourtant.....

Il y a des blessures qui ne guériront jamais. Il faut simplement apprendre à vivre avec. C'est là toute l'importance de vivre et bien vivre chacun de nos moments "présents" pour non seulement survivre mais continuer de vivre : savoir apprécier la vie sans laisser la place aux déchirures du passé... ni craindre l'avenir.


dame lilith a écrit:
bonjour minifée,

Oui il faut laisser le temps au temps et réussir en quelque sorte à faire son deuil (meme quand la souffrance ne vient pas de la perte d'un etre cher). Je suis d'accord avec tout ce que tu dis, les gens qui écrivent ces belles paroles vraies de réconfort ont eu leur propre chemin et on aboutit sur cette voie là. A chacun son chemin, certain y arriveront d'autres pas.

Pour répondre à ta reflexion sur les larmes j'ai justement un petit texte à t'offrir(c'est n'est pas un vrai cadeau je sais mais ca me fais plaisir de te le montrer)

"Le maitre dit:
Si vous devez pleurer, pleurer comme un enfant. Vous avez été enfant autrefois, et pleurer est l'une des premières choses que vous avez apprises.Et puis, cela fait partie de la vie. N'oubliez jamais que vous etres libre et qu'il n'est pas honteux de manifester vos émotions. Criez, sanglotez, aussi bruyamment que vous le souhaitez, car c'est ainsi que pleurent les enfants, et ils savent comment soulager rapidement leur coeur.
"Avez vous deja remarqué comment les enfants s'arrêtent de pleurer rapidement.
"Et c'est ce qui vous arrivera, mais seulement si vous pleurez comme pleure un enfant."

Paulo Coelho, Maktub.

Je dois arriver a ressentir ces lecons, j'ai encore du boulot.


jmdepaca a écrit:
Il faut quand meme une sacré force pour supporter tous cela et excuse moi "ne pas peter un cable " car au plus profond de son ame il a été touché par deux fois et visiblement a su rebondir bravo et merci a mini fée pour ce partage.


Mini-fée a écrit:
Pour une amoureuse des mots comme moi, un texte comme celui-ci est un véritable cadeau. Surtout qu'il me rejoint beaucoup ces temps-ci.... Alors merci beaucoup, dame lilith.

Tu sais, JM, je suis persuadée que M. Boisvenu a pété des câbles. Mais comme tu le dis si bien, il a su rebondir. C'est la grande différence entre ceux qui choisissent de construire leur moment présent et ceux qui restent prisonniers des douleurs du passé : trouver la force intérieure pour rebondir. Il n'est pas nécessaire de fonder des groupes extraordinaires, écrire des livres ou vouloir révolutionner le monde pour avancer, sans minimaliser toute la portée de ces engagements pour le bien de l'humanité et bien que tout cela soit pour certaines personnes libérateur et leur donne l'impression de ne pas avoir vécu tout ça "pour rien". À mes yeux, le seul fait de se reprendre en main et se permettre d'éprouver à nouveau de la joie après une telle épreuve est un tour de force en soi...... Chapeau à tous ceux qui osent vivre malgré tout. Il y a tant de héros anonymes.....

lorsque tu réaliseras ton rêve de passer au Québec, JM, c'est avec beaucoup de joie que je te rencontrerai "en vrai". Dire que moi je rêve d'aller en France.....
Revenir en haut Aller en bas
 
"Survivre à l'innommable" (livre)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au-delà du paranormal :: Nos plus :: Bibliothèque & Vidéothèque :: Bibliothèque-
Sauter vers: