Tout sur l'au-delà, les entités, vos Défunts, Ange Gardien, médiumnité, astrologie...
 
AccueilS'enregistrerConnexion
Toute l'équipe d'au delà du paranormal vous souhaite la bienvenue sur notre forum

Partagez | 
 

 Pour Mariefanny, pour moi, pour tous les enfants maltraités

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
penelope
Membre
avatar


MessageSujet: Pour Mariefanny, pour moi, pour tous les enfants maltraités   Lun 27 Juil - 14:35

Je partage ce soir un livre qui m'a beaucoup apporté, en voici et l'image et le titre






Son site

http://www.alice-miller.com/index_fr.php


Bonne lecture!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Pour Mariefanny, pour moi, pour tous les enfants maltraités   Mar 28 Juil - 7:51

Merci Pénélope pour ce partage!

Tu as beaucoup de courage pour l'écrire! I love you
Revenir en haut Aller en bas
nyarlathotep-np
Membre
avatar


MessageSujet: Re: Pour Mariefanny, pour moi, pour tous les enfants maltraités   Mar 28 Juil - 11:40

Le pardon est plus un cadeau qu'on se fait à soi qu'aux autres, cependant il n'est possible que lorsque les autres sont prêts à l'accueillir et le méritent.

Il est on ne peut plus vrai que l'on vit dans une société victimisante et culpabilisante, du fait de certains préjugés religieux idiots... Il faut en effet savoir mépriser, détester, voire se venger, lorsque cela est mérité. Il faut aussi savoir être indifférent à la violence que les autres essayent de nous faire subir, les ignorer, les oublier, cesser de leur donner de l'importance.

Sans ces possibilités, il n'est pas possible de sortir d'un cercle vicieux de souffrance qui n'est pas salvateur, comme le prétendent certaines religions, mais délétère, malsain et pervers.
Revenir en haut Aller en bas
penelope
Membre
avatar


MessageSujet: Re: Pour Mariefanny, pour moi, pour tous les enfants maltraités   Mar 28 Juil - 14:39

oui pardonner quand l'autre reconnait le mal fait, mais quand il ne veut pas le reconnaitre, et d'ailleurs il est très rare que des parents agressants reconnaissent leurs torts....mais pardonner et accepter le parent agressant lorsqu'il faut que ce soit nous qui demandions pardon, quand on nous souffle le froid et le chaud, qu'on nous culpabilise pour nous faire admettre que c'est nous les mechantes et les vilaines filles....c'est là qu'il est vain de continuer et de perdre son temps, de se rendre malheureux pour des personnes qui valent pas le coup, nous eussent-ils donné la vie...
Revenir en haut Aller en bas
marieln56
Membre
avatar


MessageSujet: Re: Pour Mariefanny, pour moi, pour tous les enfants maltraités   Mar 28 Juil - 14:55

Je n'aurai pas mieux dit que toi ma belle pénélope, et que toi nyarla.
Ce n'est pas forcément facile, bien sûr et c'est en cela que l'on en ressort grandit, mais c'est à mon sens indispensable pour chacun, pour soi, pour l'autre de "pardonner".

Bisous ma pénélope, tu es très forte et tu grandis très bien je trouve ! farao farao farao cheers
Revenir en haut Aller en bas
penelope
Membre
avatar


MessageSujet: Re: Pour Mariefanny, pour moi, pour tous les enfants maltraités   Mer 29 Juil - 12:25

merci ma puce, mais je ne crois pas vraiment à la vertu du pardon, pour la simple et bonne raison que je l'ai souvent pratiqué et que cela n'a jamais rien réglé....raison pour laquelle ce livre m'a permis de mieux evoluer, et de me desavouer de ma mère et des parents qui nous detruisent, et je n'accepte plus cette facilité que la société leur donne....une fois ma mère m'a dit "tu es une bonne fille toi!" dis bien sûr sur le ton du sarcasme le plus pur et le plus culpabilisant....à nous d'être plus forts et fortes pour ne plus nous laisser manipuler par ceux qui nous ont donné la vie et nous le font sentir...
Revenir en haut Aller en bas
carla
Membre



MessageSujet: Re: Pour Mariefanny, pour moi, pour tous les enfants maltraités   Mer 29 Juil - 14:24

coucou,

Citation :
oui pardonner quand l'autre reconnait le mal
fait, mais quand il ne veut pas le reconnaitre, et d'ailleurs il est
très rare que des parents agressants reconnaissent leurs torts....mais
pardonner et accepter le parent agressant lorsqu'il faut que ce soit
nous qui demandions pardon, quand on nous souffle le froid et le chaud,
qu'on nous culpabilise pour nous faire admettre que c'est nous les
mechantes et les vilaines filles....c'est là qu'il est vain de
continuer et de perdre son temps, de se rendre malheureux pour des
personnes qui valent pas le coup,

Tu sais penelope, je remplacerai bien le mot parent pour mari. Même si c'est n'est pas tout à fait la même chose.
Juste le fait de la manipulation, agression etc. et le pardon. Toujours notre faute et jamais ils se mettent en cause eu mêmes.

Bisous Carla
Revenir en haut Aller en bas
Minifée
Membre
avatar


MessageSujet: Re: Pour Mariefanny, pour moi, pour tous les enfants maltraités   Mer 29 Juil - 14:28

Ce post me remue beaucoup. Je suis émue et je ne sais pas quoi écrire... ni penser. Je le ressens, c'est tout. Je voulais te dire, Penelope, que je suis très heureuse pour toi, que tu aies trouvé résonnance à tes questions et que tu aies su dépasser tes résistances du début. Marieln a bien raison; que tu grandis!! Comme quoi quand on est prêt... Smile

Je ne veux surtout pas dire que j'ai moi-même été maltraitée... peut-être juste mal-aimée....

J'ai découvert il y a peu ce que veut dire le fichu commandement concernant les parents. Car moi aussi j'ai longtemps trouvé que tout ce charabia est d'un non sens... Rolling Eyes . Je crois, (ou je choisis de croire) qu'il veut seulement dire d'honorer notre Père-Créateur et notre Mère-Nourricière, la Terre. Quel poids immense ça enlève, hein? Wink
Revenir en haut Aller en bas
penelope
Membre
avatar


MessageSujet: Re: Pour Mariefanny, pour moi, pour tous les enfants maltraités   Mer 29 Juil - 23:26

coucou ma carla

carla a écrit:
coucou,

Citation :
oui pardonner quand l'autre reconnait le mal
fait, mais quand il ne veut pas le reconnaitre, et d'ailleurs il est
très rare que des parents agressants reconnaissent leurs torts....mais
pardonner et accepter le parent agressant lorsqu'il faut que ce soit
nous qui demandions pardon, quand on nous souffle le froid et le chaud,
qu'on nous culpabilise pour nous faire admettre que c'est nous les
mechantes et les vilaines filles....c'est là qu'il est vain de
continuer et de perdre son temps, de se rendre malheureux pour des
personnes qui valent pas le coup,

Tu sais penelope, je remplacerai bien le mot parent pour mari. Même si c'est n'est pas tout à fait la même chose.
Juste le fait de la manipulation, agression etc. et le pardon. Toujours notre faute et jamais ils se mettent en cause eu mêmes.

Bisous Carla

tu as tout à fait raison, on retrouve aussi la manipulation mentale chez des maris, chez des enfants aussi, chez un employeur (la manipulation mentale existe aussi et beaucoup dans le monde du travail)....et typique des maris agresseurs aussi, des maris qui battent leurs femmes, ces lâches, il est si facile de s'en prendre à plus faible pour se prouver à soi qu'on est....quoi au fait ? rien qu'un cafard ? ben oui! lol

bises ma belle, je pense fort à toi et ton ami de coeur.... I love you

farao
Revenir en haut Aller en bas
penelope
Membre
avatar


MessageSujet: Re: Pour Mariefanny, pour moi, pour tous les enfants maltraités   Mer 29 Juil - 23:47

coucou mini-fée

Mini-fée a écrit:
Ce post me remue beaucoup. Je suis émue et je ne sais pas quoi écrire... ni penser. Je le ressens, c'est tout. Je voulais te dire, Penelope, que je suis très heureuse pour toi, que tu aies trouvé résonnance à tes questions et que tu aies su dépasser tes résistances du début. Marieln a bien raison; que tu grandis!! Comme quoi quand on est prêt... Smile

Je ne veux surtout pas dire que j'ai moi-même été maltraitée... peut-être juste mal-aimée....

J'ai découvert il y a peu ce que veut dire le fichu commandement concernant les parents. Car moi aussi j'ai longtemps trouvé que tout ce charabia est d'un non sens... Rolling Eyes . Je crois, (ou je choisis de croire) qu'il veut seulement dire d'honorer notre Père-Créateur et notre Mère-Nourricière, la Terre. Quel poids immense ça enlève, hein? Wink

oui, je grandis enfin (à preque 49 ans vaut mieux.... lol! )

SUPPRIME A LA DEMANDE DE L'AUTEUR

oui, mini-fée, pour la mère nourricière et le père créateur....mille fois oui!
Revenir en haut Aller en bas
mariefanny
Membre
avatar


MessageSujet: Re: Pour Mariefanny, pour moi, pour tous les enfants maltraités   Jeu 30 Juil - 12:14

Début 2006 20h "Vous le saviez que les fils de vos amies, Antoine et Angel Parèdes ont commençé à me violenter sexuellement de 9 à 11 ans" mon père à fixé son assiette, ma mère sais même pas à 20h30 ils regardaient le journal TV !!!!!!!!!!!!!!! ils ont + de 70 ans à ce jour Antoine et Angel sur mon répertoire ya "Salopard 1, Salopard 2"
Revenir en haut Aller en bas
nyarlathotep-np
Membre
avatar


MessageSujet: Re: Pour Mariefanny, pour moi, pour tous les enfants maltraités   Jeu 30 Juil - 12:21

scratch

J'ai pas compris...
Revenir en haut Aller en bas
penelope
Membre
avatar


MessageSujet: Re: Pour Mariefanny, pour moi, pour tous les enfants maltraités   Jeu 30 Juil - 12:34

je pense que mariefanny parle de ce qu'elle a vécu enfant, de ces violences subies enfant, suite au sujet que je fais sur l'enfance maltraitée, pas sujet mais livre sur ce sujet en fait....

merci mariefanny d'avoir dit ici l'horreur de ton propre vécu, cela n'a pas dû être facile pour toi....

je t'embrasse

farao
Revenir en haut Aller en bas
mariefanny
Membre
avatar


MessageSujet: Re: Pour Mariefanny, pour moi, pour tous les enfants maltraités   Jeu 30 Juil - 13:03

nya..............zut trop compliqué ton peudo alors en gros:

POUR MES PARENTS J'ETAIS UNE TRAINEE ET JE N'AI EU QUE CE QUE JE MERITAIS

Bien fait pour ma petite gueule ça ramène au livre.........

et je les aime mes parents oui je les déteste mais je les aime!!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
mariefanny
Membre
avatar


MessageSujet: Re: Pour Mariefanny, pour moi, pour tous les enfants maltraités   Jeu 30 Juil - 13:49

Juste un petit "détail" ma mère n'avait que 5 ans lorsque son papa a été fusillé et mon père 8 ans sans famille dans les rues, c'était la guerre civile en Espagne.

Allez je part dans 2 jours au soleil bisous à vous tous et toutes

http://www.youtube.com/watch?v=yfgRiT5tros&feature=related


Juste que ce soir suis amoureuse de ce Grand Monsieur

sunny
Revenir en haut Aller en bas
penelope
Membre
avatar


MessageSujet: Re: Pour Mariefanny, pour moi, pour tous les enfants maltraités   Jeu 30 Juil - 13:51

j'aime beaucoup bachelet, merci ma fanny!

bon soleil! sunny
Revenir en haut Aller en bas
Papillon
Membre
avatar


MessageSujet: Re: Pour Mariefanny, pour moi, pour tous les enfants maltraités   Jeu 30 Juil - 13:54

Vos histoires ne sont pas belles, mon dieu, comment peut on traiter des enfants comme ça!!
Pas de maltraitance physique pour moi, mais pas d'amour non plus. Ma mère ne savait pas comment on devait s'y prendre. Elle m'a reproché très tôt ma jeunesse, mon physique (pourtant je n'ai vraiment rien d'exceptionnel), ma situation personnelle (mariée "stable", propriétaire, 2 beaux enfants...) C'est juste le ventre qui m'a porté. Elle est toujours là, à 3 km de chez moi, je n'y vais que pour lui faire les courses...1 fois par semaine.
Un jour où Vincent me manquait plus que les autres jours elle le remarqua....Elle m'a demandé ce que j'avais. Lorsque je lui ai dit, elle m'a dit qu'elle comprenait, qu'elle aussi pensait toujours à Véronique partie il y a 18 ans. Le hic, c'est juste que Véronique était le chat de la maison...
Juste pleuré plus fort, c'est quoi une maman????

Le principal c'est de déployer notre énergie à faire mieux, mille fois mieux...Le passé est le passé, rien n'y changera.
Revenir en haut Aller en bas
penelope
Membre
avatar


MessageSujet: Re: Pour Mariefanny, pour moi, pour tous les enfants maltraités   Jeu 30 Juil - 13:57

merci pascale, de tout coeur, oui, nos histoires ne sont pas belles mais ce ne sont pas elles qui ne sont pas belles, elles ne sont que le reflet de la laideur de nos parents....nous ne sommes que le miroir de leurs actes....oui, le passé est le passé mais ô combien présent....

farao
Revenir en haut Aller en bas
marieln56
Membre
avatar


MessageSujet: Re: Pour Mariefanny, pour moi, pour tous les enfants maltraités   Jeu 30 Juil - 14:03

mariefanny a écrit:
nya..............zut trop compliqué ton peudo alors en gros:

POUR MES PARENTS J'ETAIS UNE TRAINEE ET JE N'AI EU QUE CE QUE JE MERITAIS

Bien fait pour ma petite gueule ça ramène au livre.........

et je les aime mes parents oui je les déteste mais je les aime!!!!!!!!!
Peut être qu'ils ne t'ont pas aimé comme on a tous le droit d'être aimé, parce qu'eux même n'ont pas connu cela.
Donc ils ont peut être reproduit ce qu'ils ont vécu. Car aucun de nous n'oublie son enfance.
Revenir en haut Aller en bas
Papillon
Membre
avatar


MessageSujet: Re: Pour Mariefanny, pour moi, pour tous les enfants maltraités   Jeu 30 Juil - 14:16

oui Pénélope tu as raison, notre vie d'adulte est basée sur notre enfance....Ce n'est pas pour autant que tous les enfants battus s'en prennent à leurs propres enfants, fort heureusement. C'est pour ça que je dis le passé est le passé.
C'est aussi pour ça que je suis d'accord avec le fait que pardonner n'est pas la solution à tout. Nous avons été formatés à toujours tendre l'autre joue, mais bon, à un moment ça suffit! Perso j'ai essayé tant de fois de pardonner à ma mère, j'ai essayé tant de fois d'AVOIR une mère sans aucun succès que maintenant j'en suis réduite à ça. Lui faire les courses, promener son chien chéri quand elle est malade...Mais jamais pour aller boire un café, juste pour le plaisir.
C'est comme ça....C'est peut être méchant aux yeux de certains mais tanpis, j'en rendrais compte quand mon heure arrivera, je prends le risque.
Revenir en haut Aller en bas
mariefanny
Membre
avatar


MessageSujet: Re: Pour Mariefanny, pour moi, pour tous les enfants maltraités   Jeu 30 Juil - 20:11

Notre bon vieux de John B. Watson, dit ceçi :

"Il y a une manière raisonnable de traiter les enfants. Traitez-les comme de jeunes adultes. Habillez-les, lavez-les avec soin et circonspection. Que votre conduite soit toujours impartiale et d'une aimable fermeté. Ne les serrez jamais contre vous, ne les embrassez jamais, ne les laissez jamais s'aseoir sur vos genoux. S'il le faut, déposez un baiser sur leur front pour leur dire bonsoir. Le matin, serrez-leur la main. Donnez-leur une petite tape sur la tête s'ils ont extraordinairement bien réussi une tâche difficile. Essayez. Au bout d'une semaine, vous verrez comme il est façile de vous montrer parfaitement impartial avec votre enfant tout en étant gentil. Vous aurez honte de la manière douceâtre et sentimantale donc vous l'avez traité jusque-là."

Et il parait qu'il faisait fureur dans "l'école de rigueur" en Amérique au siècle dernier...........

allez vais au Sleep

Courage à vous tous
Revenir en haut Aller en bas
Minifée
Membre
avatar


MessageSujet: Re: Pour Mariefanny, pour moi, pour tous les enfants maltraités   Ven 31 Juil - 9:13

Voilà ce que je voulais dire dans un autre post quand je parlais des psychothérapies et de la responsabilité de nos parents concernant nos blessures profondes.....

Nous sommes adultes et pourtant, nous ressentons une telle peine et une telle colère.... Je crois qu'à un moment donné, c'est NOTRE RESPONSABILITÉ INDIVIDUELLE de dépasser nos souffrances afin d'avancer, SOI-MÊME POUR SOI-MÊME.

Il faut comprendre que nous avons AUJOURD'HUI tout le pouvoir de nous sortir de ce moule qui fait si mal. Au-delà du pardon, cultiver la rancune envers nos géniteurs ne fait que nuire à l'adulte que nous sommes aujourd'hui car ainsi, nous empêchons notre enfant intérieur de dépasser le stade "enfant", nous le faisons revivre encore et toujours les mêmes émotions. Nous nous nuisons à nous-mêmes. Car celà ne prive en rien nos parents d'être ce qu'ils sont et de vivre comme ils ont le goût de vivre.

Je sais que c'est difficile de passer outre. J'ai quelques histoires d'horreur à mon actif, ne croyez pas que je parle à travers mon chapeau. Pourtant, je refuse de juger mes parents tels qu'ils sont aujourd'hui à cause de ce qu'ils sont fait ou pas fait hier. Condamner les gestes, les paroles, oui, d'accord. Mais condamner une personne en évolution , je trouve que c'est une sentence inhumaine. Qu'on le veuille ou non, nos parents ont aussi des qualités, ont aussi apporté de belles choses à des gens, ont aussi droit à l'Amour dans leur vie, même si elle ne vient pas de leurs enfants car nous ne sommes pas obligés de les aimer. Nous avons cette entière liberté.

N'oublions pas non plus que les époques ont bien changé. Aujourd'hui, un enfant est une personne. Cen 'était pas nécessairemetn le cas il y a pas si longtemps.... Les choses vont tellement vite aujourd'hui qu'on en oublie qu'il y a à peine 50 ans, on battait les enfants à l'école (coups de règles)...

J'évolue, vous évoluez, nos parents évoluent aussi.... à leur façon, bien sûr, mais ils "grandissent" eux aussi..... Je me donne le droit de ne pas être telle qu'ils voudraient que je sois et je les accepte du mieux que je le peux. La façon dont j'y suis arrivée est la suivante : je ne les vois plus comme mes parents, mais bien comme des connaissances. Jes les regarde objectivement, je prends ce qui fait mon affaire et je me détache du reste. Et quand c'est au-dessus de mes forces, je prends mes distances. Ça fonctionne assez bien et je vis ça un jour à la fois car qui sait comment je réagirai s'il advient qu'ils soient moins autonome? On verra rendus là. En attendant, c'est bien, car je me sens beaucoup plus respectée par eux. Mieux, ils apprécient mes visites, sont hospitaliers, et quand je dis "stop"! Ils ne dépassent plus la ligne (je parle ici des fameux commentaires...).

Je suis maman maintenant. J'ai fait une terrible dépression à la naissance de mon premier car je l'aimais tellement que j'étais prête à tout pour lui... et j'ai tout fait. Et je me suis demandé pourquoi mes parents, moi, ne m'aimaient pas assez pour être prêts à tout eux aussi.....

En même temps, je ne suis pas parfaite et je suis bien consciente que malgré toute ma bonne volonté, il est possible que mes enfants aient besoin de consulter pour parler des manques que leur père ou moi n'avons su combler... de notre sévérité... ou quoi encore....

Nous ne devons rien à nos parents mais nous sommes entièrement responsables de nous-mêmes, de notre bien-être, de notre bonheur. Ce que nous rayonnons aujourd'hui façonne nos propres enfants, même s'ils sont devenus grands. Offrons-leur le plus beau de nous-mêmes en dépassant nos propres douleurs. Ainsi, nous leur enseignons qu'il est possible de se fabriquer son propre bonheur.

Soyons fières de nous aujourd'hui. Notre venue dans la vie de nos parents leur a apporté une belle occasion d'évoluer, occasion qu'ils ont choisi ou non de saisir, mais chose encore possible aujourd'hui si nous en leur laissons la chance. Qu'on y croit ou non, que ça nous plaise ou non, nos âmes à tous ont dit "oui" à cette vie et nos âmes à tous font de leur mieux pour vivre les expériences qu'elles souhaitaient vivre.

Le passé ne fait mal que si on le laisse nous faire du mal car concrètement, nous sommes dans le présent, en train de construire notre avenir.

Voilà mon commentaire que je veux empreint de solidarité et d'Amour, en toute amitié.
Revenir en haut Aller en bas
nyarlathotep-np
Membre
avatar


MessageSujet: Re: Pour Mariefanny, pour moi, pour tous les enfants maltraités   Ven 31 Juil - 10:29

Je suis d'accord avec toi Mini-fée, dans l'ensemble. Je dirais surtout qu'il faut savoir être souple, en fait... Ne pas s'attacher à des choses, surtout si elles sont des croyances, des dogmes ou des conditionnements. Je pense donc qu'il faut savoir aimer qund il faut, détester quand il faut, être indifférent quand il faut... la seule difficulté, mais de taille, étant justement de déterminer le moment.

C'est pourquoi j'ai bondi en lisant cette phrase, à laquelle je n'adhère pas du tout :

Mini-fée a écrit:
Qu'on y croit ou non, que ça nous plaise ou non, nos âmes à tous ont dit "oui" à cette vie et nos âmes à tous font de leur mieux pour vivre les expériences qu'elles souhaitaient vivre.

Outre que la phrase soit contradictoire avec le reste du message, qui me semble un appel à la liberté (la phrase n'est rien d'autre qu'une affirmation péremptoire, finalement), je vois mal comment la justifier, que ce soit dans le contexte de ta phrase, ou dans tout autre contexte connu de ma part.

Je suis désolé, mais je m'inscris totalement en faux avec ce que j'affirme être une croyance : celle que nous avons donné notre accord pour vivre, et que cela provient d'un souhait.

Je suis bien plus enclin à croire que la vie est pareille à un souffle. Qu'elle va dans le sens dans lequel elle doit aller, non dans celui qu'elle souhaite suivre... Par conséquent, et même si c'est beaucoup moins rassurant que ce que tu affirmes, je pense qu'à l'origine, nous nous situons en deçà de tout souhait possible, et de toute possibilité de décision. Et si cela peut paraître triste ou inquiétant, moi je trouve au contraire que cela élève la grandeur de la vie à toute sa dimension : la vie ne veut rien, elle ne souhaite rien, elle ne décide rien, elle ne croit rien, elle n'aspire à rien sinon à se perpétuer.

La vie est un souffle de vent, parfois lent, parfois continu, parfois changeant, parfois en bourrasques, parfois très calme, presque plat, et parfois une tempête. Et depuis l'origine des temps jusqu'à la fin de ceux-ci, nous ne ferons que suivre ce souffle, et nous y accommoder plus ou moins bien. Le chemin de ce vent n'est pas déterminé. Il se heurte parfois à des murailles et à des falaises déchiquetées qui le blessent, le scindent, le traumatisent, et c'est à nous de donner un sens à ces heurts. Lorsque l'esprit n'a plus peur de la vie, il est prêt à admettre que celle-ci n'a pas besoin de sens, quel qu'il soit, pour être belle et digne d'être vécue, car la somme de ces souffrances, même si elle n'était pas voulue, encore moins espérée, fait néanmoins partie de ce qui nous grandit, de ce qui fait que notre vie n'est pas qu'un néant dépourvu de mouvement et de la possibilité de changer de sens selon notre volonté.

Je trouve infiniment plus beau cette absence de sens, de détermination et de volonté, que nous pouvons, de notre vivant, colorer de notre personnalité, de nos choix, de nos réussites et de nos erreurs qui, précisément, n'auraient pas de sens si ils avaient été prédéterminés...

Par conséquent, nous nous sommes tous cognés à la vie, nous avons tous des cicatrices... certains pendant l'enfance, d'autres à l'âge adulte, d'autres à différents moments de la vie, mais si nous commençons à croire que cela était fatal, alors nous nous y résignons, et précisément nous n'en sortons pas. Se poser la question du pourquoi n'aide pas non plus. Il n'y a pas de pourquoi... pas de raison absolue ou sacrée aux choses, seulement des raisons relatives... Un seau d'eau se vide dans une fourmilière, et 90% des fourmis y meurent. Sommes nous si différents de ces fourmi, lorsqu'un tsunami arrive ? Y a til un sens déterminable à la survie des 10% ? Vraisemblablement pas, et s'il y en avait un, il serait au-delà de notre entendement, alors à quoi s'en soucier, le chercher ? Il n'existe peut-être pas, et d'ailleurs pourquoi existerait-il ?

C'est ma vision.

Je ne l'impose à personne.

Mais je ne trouve vraiment pas que ton affirmation soit incontestable, que l'on puisse dire que "que l'on y croit ou non", elle est vraie. Je n'ai aucun souvenir d'avoir décidé de ma naissance, je ne me rappelle d'aucun souhait que j'aurais pu formuler avant de vivre. Par conséquent, et jusqu'à ce que j'ai la preuve du contraire, ma présence, si elle n'est pas fortuite, n'est que le fait des "hasards" du vent, et ce même si je ne crois pas au hasard.

La force ne se trouve pas dans le déterminisme des choses.

Mais dans l'opposition de la volonté aux forces du fatalisme, qui ne sont que psychique, mentale, et non pas physiques ou métaphysiques. A mon sens et à mon humble avis, naturellement.
Revenir en haut Aller en bas
Minifée
Membre
avatar


MessageSujet: Re: Pour Mariefanny, pour moi, pour tous les enfants maltraités   Ven 31 Juil - 11:21

Je trouve ta vision de l'existence tout simplement magnifique, Nyarla. Pendant que je te lisais, j'avais vraiment l'impression d'être un petit pollen soufflé par l'esprit du vent, prêt pour la grande aventure qu'on appelle la Vie. :heart:J'aimerais être capable de voir les choses ainsi, tu sais, mais elle implique à mon sens trop d'injustice, surtout pour les enfants, même si je sais que oui, on peut souffrir à tout âge. Mais les enfants, ils sont dépendants, vulnérables.... innocents.

Pour ma part, j'ai réussi à trouver un sens à ma propre existence dans cette croyance de l'âme qui choisit de vivre certaines expériences. Autrement, il m'était trop difficile d'accepter cette vie car il y a trop de choses qui m'ont fait mal, qui m'ont fait peur, que je ne peux comprendre. Me responsabiliser sans me culpabiliser, croire que j'ai le droit au bonheur, réaliser que j'ai tout ce qu'il faut pour me le construire, malgré mes manques intérieurs, tout cela est possible à mes yeux si j'accepte que mes blessures ont un sens même si leur compréhension est hors de ma portée. C'est la seule façon que j'ai trouvé pour continuer d'avancer et elle m'a bien servi jusqu'à présent. Je reste consciente que c'est une idéologie. Smile Mais comme cela fonctionne si bien pour moi, je me plais à la partager, surtout qu'elle n'implique ni obéissance ni soumission envers qui que ce soit; elle invite simplement à l'intégrité, elle emmène les gens à offrir aux autres et se permettre à soi-même le meilleur de Soi. I love you

Déjà, je n'ai point de certitude et j'ai dépassé la vision du karma comme justice absolue... Il y a tellement d'horreurs innommables.... j'ai besoin de croire que certaines choses ont un sens même si la raison crie le contraire.... Wink C'est mon ici/maintenant. C'est aussi simplement mon humble avis. Je suis désolée si j'ai donné l'impression que je détenais la Vérité. Je répète tellement souvent que ce n'est pas le cas.... Embarassed

Quoi qu'il en soit, je suis bien heureuse que le Vent de la Vie t'ait poussé jusqù'à ce forum où il fait si lire toutes tes opinions, Nyarla. Avec toi, aucun risque de stagnation. sunny
Revenir en haut Aller en bas
Minifée
Membre
avatar


MessageSujet: Re: Pour Mariefanny, pour moi, pour tous les enfants maltraités   Ven 31 Juil - 11:25

Oups! Il manque un mot :

"Quoi qu'il en soit, je suis bien heureuse que le Vent de la Vie t'ait poussé jusqù'à ce forum où il fait si bon lire toutes tes opinions, Nyarla. Avec toi, aucun risque de stagnation." sunny
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pour Mariefanny, pour moi, pour tous les enfants maltraités   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pour Mariefanny, pour moi, pour tous les enfants maltraités
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au-delà du paranormal :: Nos plus :: Bibliothèque & Vidéothèque :: Bibliothèque-
Sauter vers: